Traiter l’asthme félin par homéopathie

Contrairement à ce que l’on peut penser, les êtres humains ne sont pas les seuls à pouvoir souffrir d’asthme. Nos félins domestiques peuvent malheureusement se retrouver en difficulté respiratoire due à cette maladie chronique. Cette affection des voies aériennes s’apparente à l’asthme humain. Cependant, l’asthme chez le chat peut provoquer des problèmes au niveau des poumons, si ce n’est pas soigné correctement. Il est tout de même possible de traiter l’asthme félin par homéopathie, en parallèle d’une médication vétérinaire. Voici quelques remèdes naturels pour soulager l’asthme chez le chat.

Traiter l’asthme félin par homéopathie - Le blog du hérisson
©doctissimo

Qu’est-ce que l’asthme félin ?

Avant toute chose, l’asthme chez le chat ne doit en aucun cas être sous-estimé. Bien que cette maladie respiratoire se traite correctement, il est important d’emmener votre chat au plus vite chez votre vétérinaire si celui-ci présente des difficultés à respirer.

L’asthme félin est une difficulté respiratoire à degré varié, dû à l’obstruction des bronches par une trop grande production de mucus dans les poumons. Elle peut également être causée par la diminution des voies bronchiques, ce qui a pour effet de limiter le flux d’air. Si la détresse respiratoire n’est pas prise en charge rapidement, cela peut entraîner la mort.

• Origines et symptômes

Similaire à l’homme, cette affection respiratoire tient son origine, pour une grande partie, d’une allergie. Les allergènes présents dans l’air (poussière, pollen…) créent chez l’individu, comme chez l’animal, une réaction allergique. Les bronches se contractent, le mucus s’accumule et gêne la circulation de l’air dans les poumons. Le chat manque alors de souffle et il est forcé de contracter davantage ses muscles pour expirer.

Les symptômes à prendre en compte sont la toux, les éternuements et la respiration avec la gueule ouverte ou sifflante. L’asthme du chat touche 1 à 5 % des félins adultes, âgés entre 1 et 8 ans. Les Siamois sont les plus affectés par cette maladie respiratoire, qui serait peut-être à l’origine d’une prédisposition génétique. À long terme, cette condition entraînerait des lésions importantes au niveau des poumons.

• Le diagnostic

Lorsque l’asthme est suspecté, il faut se rendre chez votre vétérinaire afin qu’il puisse poser le diagnostic. Pour cela, une radiographie des poumons est programmée afin de déterminer la maladie à l’origine de cette détresse respiratoire. La radiographie peut déceler l’asthme félin, mais également d’autres causes liées à des problèmes respiratoires comme : l’hypertrophie du cœur, l’œdème pulmonaire (liquide dans les poumons) ou encore un cancer.

Une analyse des cellules des poumons par prélèvement est un autre moyen de déceler la maladie. Sous anesthésie générale, un échantillon est prélevé en passant par la trachée afin d’accéder aux poumons.

Une fois le diagnostic établi, un traitement médicamenteux est mis en place par le vétérinaire, s’il estime que c’est nécessaire.

L’asthme félin traité par homéopathie

La plupart du temps, des corticoïdes et un bronchodilatateur sont ordonnés par le vétérinaire. Mais le traitement dépend de la récurrence des crises et de la gravité de la maladie. Il faut savoir que la guérison totale n’est pas envisageable, l’asthme du chat ne peut pas être soigné définitivement. Le but de traiter l’asthme félin par homéopathie est surtout d’améliorer la condition de votre compagnon et de prévenir les crises.

• Le traitement homéopathique de terrain

Le chat asthmatique à besoin d’un traitement de terrain pour lutter contre l’inflammation. Plusieurs remèdes naturels permettent de tempérer la réaction allergique :

  • Manganèse et soufre comme antiallergiques et désensibilisants ;
  • Thymuline pour réduire les réactions du système immunitaire face à l’allergène ;
  • La Griffe du chat ou Uncaria Tomentosa qui, couplé à des corticoïdes, présente les mêmes effets que la Thymuline.

• Le traitement homéopathique pour lutter contre la crise

Bien que la maladie doit être traitée quotidiennement, il se peut que l’animal déclenche inopinément une crise d’asthme ou bien présente des symptômes annonçant la crise. Pour cela, certains produits naturels aident l’animal avant de pouvoir consulter votre vétérinaire en urgence :

  • Poumon histamine à donner au cours d’une crise afin de diminuer la détresse respiratoire ;
  • Ipeca pour prévenir les crises face à des symptômes gênants tels que la respiration sifflante, la toux sèche, les nausées et une forte dyspnée ;
  • Senega qui agit de la même façon que l’Ipéca, seulement, en cas de difficulté à évacuer les glaires causées par une accumulation de mucosités dans les bronches ;
  • Antimonium Tartacium lorsque le chat montre une grande difficulté à respirer, qu’il tousse intensément et qu’il crache abondamment ;
  • Kalium Carbonicum pour les fortes toux sèches et une expectoration peu abondante ;
  • Ammonium Carbonicum en cas de respiration bruyante due à une trop grande difficulté d’expiration, accompagné d’une toux continue et de l’expulsion compliquée des sécrétions bronchiques ;
  • Blatta Orientalis lorsqu’une crise se pointe, provoquée par un environnement poussiéreux par exemple.

Ce type de médication ne génère aucun effet secondaire. Cependant, il est impératif d’avoir de bonnes connaissances en la matière. Si vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut se tourner vers l’avis d’un vétérinaire homéopathe. Celui-ci vous conseillera sur les types de produits homéopathiques et sur les doses à prescrire.

Dans tous les cas, le choix de tels remèdes permet surtout de prévenir les crises ou de les soulager, il ne remplace en aucun cas les traitements médicamenteux délivrés par le vétérinaire.

Traiter l’asthme félin par homéopathie - Le blog du hérisson
©meus animais

L’intérêt d’un suivi vétérinaire

Choisir de traiter l’asthme félin par homéopathie est une solution naturelle pour lutter contre les crises d’asthme chez le chat. Pas d’effets secondaires certes, mais dans le cas d’une éventuelle crise, cela nécessite la prise en charge du vétérinaire.

L’intérêt d’un suivi vétérinaire est donc d’être à jour sur l’état de santé de votre chat. La prise d’un traitement si nécessaire, couplé à une prise d’un traitement homéopathique permet de soulager votre compagnon à quatre pattes et d’éviter au maximum l’aggravation des symptômes.

L’asthme félin est donc à prendre au sérieux. Si cette maladie chronique est bien traitée, votre chat se portera comme un charme et sera épargné par les complications liées à l’asthme.

Et vous ? Avez-vous déjà pensé aux remèdes homéopathiques pour vos animaux ?

Noémie Zimmer

Laisser un commentaire