Flâner à Quimper | Finistère

Quimper est une ville au patrimoine historique, architectural et artisanal d’une richesse inouïe. Ses traditions culinaires ravissent les papilles des locaux et de ceux qui ne font que passer. Venez flâner à Quimper dans le Finistère, le long des quais et des rues pavées, et laissez la capitale de la Cornouaille vous livrer tous ses secrets.

Flâner à Quimper | Finistère - Le blog du hérisson
Cathédrale Saint-Corentin vue de la rue Kéréon

Histoire de la ville

Selon des recherches archéologiques entreprises dès le début du XVIIIème siècle, Quimper a été habitée dès l’an 3000 avant JC. Des poteries et un morceau de dolmen notamment peuvent en attester. À l’âge de fer, de nombreuses habitations en paille commencent à y être construites, des traces de petits villages gaulois ont été découvertes. Saviez-vous que ceux-ci ont d’ailleurs inspiré la bande dessinée Astérix & Obélix ? En l’an 100 de notre ère, une petite ville portuaire gallo-romaine s’installe sur les bords de la rivière de l’Odet, à l’endroit aujourd’hui connu sous le nom de Locmaria. Des activités commerciales fluviales commencent alors à voir le jour.

Après la chute de l’empire Romain, il faudra attendre encore un demi-siècle environ pour que Quimper recommence vraiment à se développer, avec la christianisation de l’Armorique par des moines venus de Grande-Bretagne. L’essor commence avec ce qui est aujourd’hui le Vieux Quimper. C’est en 1239 que Raynaud, l’évêque de Quimper et chef de la ville, y commande la construction d’un nouveau lieu religieux : la prestigieuse cathédrale Saint-Corentin, qui est aujourd’hui encore un endroit à ne pas manquer lors d’un passage sur la commune. Au XVIème siècle, cet édifice n’était toujours pas entièrement achevé. Ce n’est qu’au XIXème siècle que des travaux reprennent, selon l’architecture de l’époque. Reynaud fait également construire des remparts autour de la ville. La noblesse s’installe peu à peu en dehors des fortifications, tandis que le clergé réside à l’intérieur.

En 1532, la Bretagne est rattachée à la France et à la fin du XVIIème siècle, Quimper compte 9000 habitants. Au fil des années, les ponts se font de plus en plus nombreux, ce qui facilite la circulation dans la ville grandissante. Après la révolution, les départements sont créés et en 1790, Quimper est nommée chef-lieu du Finistère. L’arrivée des trains au XIXème siècle et l’expansion des ports de pêche alentour vont enrichir la ville, qui se dit Kemper, « le confluent », en breton.

Au XXème siècle, Quimper continue d’évoluer et de s’expandre. C’est en 1935 que l’aérodrome de Pluguffan est ouvert, et en 1955 que le pont de Cornouaille est construit. En 1966, la ville reçoit le label de « Ville d’Art et d’Histoire » pour la valorisation de son patrimoine, et en 2008 la restauration de la Cathédrale Saint-Corentin est enfin achevée. Aujourd’hui, Quimper attire de nombreux nouveaux habitants chaque année, et sa cote touristique est en hausse.

À voir, à faire, les insolites

Qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, se promener le long des quais fleuris de l’Odet est un vrai plaisir. Traverser les passerelles et repérer quelques poissons qui remontent la rivière, s’émerveiller de la beauté des bâtiments pittoresques, une bien jolie manière de découvrir Quimper, ville célèbre pour son Festival de Cornouaille qui se tient tous les ans en juillet.

Flâner à Quimper | Finistère - Le blog du hérisson
Quai Odet

Dans le centre-ville, le patrimoine architectural est omniprésent. Flânez dans les ruelles authentiques du centre historique, encore appelé « Vieux Quimper ».  Des maisons à colombages témoignent du passé de la ville, comme celle située rue des Boucheries, réputée comme étant la plus belle. En haut de la rue Kéréon, rue commerçante, l’impressionnante Cathédrale Saint-Corentin se révèle.

Toujours dans le Vieux Quimper, une place au nom digne d’une ville bretonne, la Place Au Beurre. C’est ici qu’autrefois, on venait acheter son « beurre d’hiver », un beurre très salé qui permettait de conserver des denrées dans des pots en grès. Des maisons à pans de bois datant du XVIIème siècle s’y dressent fièrement. Plusieurs crêperies se sont installées à cet endroit, il est bien connu que les crêpes c’est meilleur avec beaucoup de beurre !

Des jardins grandioses, souvent cachés, ne demandent qu’à être visités. Le plus célèbre est le Jardin de la Retraite, dont la superficie est de 4 500 m². Il est entouré par les remparts de l’ancienne ville et n’est qu’à quelques mètres de la cathédrale. Il est composé de 3 espaces distincts : le jardin subtropical, la palmeraie et le jardin sec. Le Jardin du Théâtre Max Jacob, l’un des plus anciens de Quimper, mérite également d’être cité.

La ville regorge aussi de musées. Le Musée de la Faïence, situé dans le quartier de Locmaria, est dédié à l’histoire de la faïence de Quimper au travers des siècles. Le Musée des Beaux-Arts, qui date de 1864, peut se vanter d’une impressionnante collection de peintures anciennes. Le Musée Départemental Breton, quant à lui, est installé dans le Palais des Évêques de Cornouaille. Au rez-de-chaussée, des objets préhistoriques et de l’art ancien peuvent être admirés, tandis qu’au premier étage se trouvent notamment des costumes traditionnels, du mobilier ancien et des vitraux.

Les bonnes adresses à Quimper

Il y a des adresses à ne pas manquer lors d’un passage à Quimper. En voici quelques-unes :

  •  Difficile de résister aux multiples tentations après avoir poussé les portes de la Maison Georges Larnicol, située rue Kéréon. Le produit star est la kouignette, un kouign-amann miniature qui se décline en plusieurs parfums. Des chocolats, biscuits et autres sucreries sont également en vente.
  • Un autre incontournable, la boutique de créateurs Amélie & co. Rue du chapeau rouge, des créateurs et artisans locaux proposent des bijoux, des objets zéro déchet, des tissus et bien plus encore.
  • À quelques pas de la Cathédrale, le magasin Art de Cornouaille dispose d’un large choix de faïences, de produits régionaux et de souvenirs bretons. Qui n’a pas encore son bol à prénom ?
  • Si après une longue journée vous cherchez à vous détendre, le Ludik Bar, rue Le Dean, propose un concept alliant jeux de société, animations thématiques et musique. Sur deux étages, plusieurs ambiances sont à découvrir.
  • Au bar de nuit Art-Zik dans la rue Couédic, sirotez un petit verre tout en profitant d’un concert, dans une ambiance décontractée. Musique électro, rock, années 80, il y en a pour tous les goûts.

 Où manger et dormir ?

Avant ou après avoir flâné dans Quimper, accordez-vous une pause pour vous restaurer et découvrir des mets locaux

  • Le Prieuré offre un cadre à la fois chic et traditionnel. Véritable institution locale, ce restaurant sert une cuisine gastronomique à base de produits de la région. 1 rue Chanoine Moreau.
  • Restaurant décalé aux saveurs bretonnes et exotiques, Chez Max doit son nom au célèbre Max Jacob, écrivain né à Quimper. Les plats sont d’ailleurs dégustés dans sa maison natale, au 8, rue du Parc.
  • Le Restô à Vins, comme son nom l’indique, est la fusion d’un restaurant élégant et d’un bar à vins. Une cuisine du terroir est proposée, dans une ambiance chaleureuse. 3 place du Stivel.
  • À la fois restaurant, bar et cave à vin, La Pépinière propose une cuisine maison, respectueuse de l’environnement. 20 rue du Frout.
  • Venir à Quimper sans manger de crêpes ? Impensable. Au Vieux Quimper est une crêperie traditionnelle appréciée depuis 1956. 20 Rue Verdelet.

S’il vous faut un pied-à-terre lors de votre passage à Quimper, ces recommandations peuvent vous intéresser.

  • L’hôtel 3 étoiles Escale Oceania Quimper Centre dispose de chambres doubles et familiales au cœur de la ville. Sur place, un restaurant et un bar sont à votre disposition.  6 Rue Theodore Le Hars.
  • Situé au sein du Prieuré de Quimper, dans le quartier de Locmaria, l’hôtel 4 étoiles Ginkgo bénéficie d’un centre de bien-être et d’un jardin. 1 rue du Chanoine Moreau.
  • Le Manoir Tregont Mab vous accueille dans un cadre exceptionnel, en pleine nature. Choisissez de dormir dans une chambre d’hôtes ou dans le gîte. Le petit-déjeuner proposé est composé de produits bio et locaux. Chemin de Tregont Mab.
  • Pour un séjour dans les collines de Quimper, Stang Roz House propose une chambre d’hôtes avec entrée indépendante et coin où se préparer un thé ou un café. 41 allée de Stang Roz.
  • Pour profiter des avantages d’un séjour en appartement avec les services d’un hôtel, optez pour la résidence hôtelière Appart’Hotel Quimper, à 800 mètres du centre-ville. 6-8 rue de Locronan.

Vous avez parcouru Quimper, mangé des crêpes, dansé dans un Fest Noz, écumé tous les musées et jardins, déniché des souvenirs pour toute la famille. Et si vous alliez faire un tour à la plage ? Car oui, en moins de 30 minutes en voiture au départ de Quimper, il est possible d’étendre sa serviette sur le sable. Pour allonger votre séjour en Bretagne ou pour une prochaine fois, retrouvez tous nos bons plans de la ville de Brest.

Caroline Kerhom-Nookala

Laisser un commentaire